Ingénieur dans le secteur biomédical, lorsqu’il se retrouve licencié de sa boîte et se retrouve au pied du mur, Antoine décide de faire une pause et demande à faire un bilan de compétence. Il veut s’extirper de cette sensation de précarité et de stress lié à l’emploi dans le secteur de l’ingénierie.

Ce bilan qui lui a pris plus d’un an, l’a conduit à la conclusion qu’il souhaitait devenir chirurgien-dentiste. Il a alors 35 ans, une femme et deux enfants en bas âge.

Il monte un dossier pour obtenir une passerelle en 3eme année à la faculté de Lyon et signe un contrat CESP : Le contrat d’engagement de service public, créé en 2012 par la loi de financement de la sécurité sociale qui prévoit une allocation mensuelle à partir de la 2ème année des études odontologiques. En contrepartie, ceux qui en bénéficient s’engagent à exercer, à titre libéral ou salarié, dans une zone où l’offre médicale est insuffisante, et ce pour une durée égale à celle durant laquelle ils ont perçu cette allocation avec un minimum de 2 ans d’engagement.

Après plusieurs années à jongler entre études et vie familiale, Antoine est enfin docteur en chirurgie dentaire, Il est collaborateur à Belley dans un cabinet de groupe et démarre sa nouvelle vie professionnelle avec une vraie soif d’apprendre et une véritable envie de bien faire son métier !

Dans cet épisode, Antoine évoque :

👉 Son premier jour de fac qui se trouvait être le premier jour d’école de sa fille !

👉 Sa perception que les étudiants étaient considérés comme une masse indifférenciée (bienvenue au club 😉).

👉 Le changement de rythme de vie et les conséquences de son choix qui a nécessité une grande solidité au niveau du couple.

👉 Sa hantise du redoublement

👉 Son incertitude sur sa capacité à réussir les exams : en école d’ingénieur, il n’était pas habitué à apprendre par cœur.

👉 Son désir de se mettre à l’implantologie en sortant de la fac mais qui s’est estompé lorsqu’il a pris conscience des difficultés ; il s’est dit alors que ça serait déjà bien d’apprendre à poser les bases pour consolider ce qu’il avait appris et bien les faire au quotidien.


On lui souhaite une longue et heureuse carrière !

Pour me soutenir

Si vous aimez ce podcast, pour le faire connaître, vous pouvez…  

  • Vous abonner à la chaîne d’entretien avec un dentiste sur l’application de podcasts que vous préférez (Apple Podcast, Spotify, Deezer, Podcast Addict…), et la partager en cliquant sur les 3 points ;  
  • Mettre 5 étoiles et un commentaire (sympas) sur l’application Podcasts d’Apple ;  
  • En parler autour de vous ! (vive le bouche-à-oreille). 

Belle écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

2 commentaires sur “#43 Dr Antoine Clarion : Devenir dentiste à 40 ans

  1. Dupin Oct 22, 2021

    Bonjour je souhaiterai aussi à mon tour devenir chirurgien dentiste, j adore ce métier je suis assistante dentaire et intégrer la fac dentaire est mon vœu le plus cher ,je souhaiterai avoir le retour d expérience du docteur Clarion surtout pour le financement de la reprise d étude, j ai 40 ans …

    • Bonjour Xaviera et merci pour votre commentaire, je vais vous mettre en relation avec Antoine, il pourra ainsi vous donner plus de détail sur le contrat CESP. Je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre projet ambitieux !